il faut bcp aimer

 

 

 

 

 

 

 

 Il faut beaucoup  aimer les hommes de Marie Darrieussecq

Je n'avais jamais lu Marie Darrieussecq, je m'étais juste étonnée qu'elle reçoive le prix Médicis, supposé faire connaître des auteurs qui débutent (!) dont la renommée n'est pas à la hauteur du talent ... alors qu'elle fait déjà partie depuis quelques années maintenant du paysage littéraire français avec une dizaine d'oeuvres à son actif...

Dès les premières pages, j'ai été particulièrement irritée par le style haché, les différents personnages dont on ne comprenait pas bien qui ils étaient, ce qu'ils faisaient,...

Cependant, je me suis "accrochée" car le thème de l'amour dans un couple mixte avait attiré mon attention à la lecture de la 4ème de couverte : "Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors ?".

La  succession des chapitres courts m'a donné raison car sur un fond d'histoire d'amour universelle, le thème du racisme est abordé de façon très juste et délicate.

De même, on retrouve autour du thème de l'attente (de textos enfiévrés, du tournage du film, ...), le grand antagonisme des caractères féminins et masculins  ("Les hommes viennent vraiment de Mars et les femmes de Vénus").

Pour notre plaisir de lecteur, le style s'assouplit également au fil des pages.

Enfin, la phrase de Margherite Duras mise en exergue du roman illustre parfaitement cette histoire et  nous reste encore longtemps à l'esprit .

Il faut beaucoup aimer les Hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela, ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.