geisha

Geisha d'Arthur GOLDEN

Halte -là  : chef-d'oeuvre ! J'ai A-DO-RE .

Oui, je suis dans une phase très japonisante et je n'ai pas encore fini mais quel récit !

Nous découvrons ici le témoignage romancé de Sayuri, grande geisha de Kyoto.

Depuis ses neuf ans dans les années 30, nous découvrons la vie de Chiyo-chan, petite paysanne vendue et déracinée avec sa soeur pour atterrir dans une grande ville en tant que servante dans une okya. Nous suivons son apprentissage de Mayuko et toute sa vie de Geisha célèbre et très convoitée avant, pendant et après la seconde guerre mondiale.

Rivalités, amours, difficultés financières, richesse et sérénité, Chiyo connaîtra tout.

Ce récit nous permet de mieux appréhender le rôle d'une véritable geisha, trop souvent réduit à une définition péjorative d'un aspect de sa vie. Maîtres ès arts de la toilette et de la coiffure, du rituel du thé, du chant et de la danse, ces femmes avaient bien entendu une mission de séduction des hommes qui les payaient très généreusement d'ailleurs mais elles étaient aussi et surtout des artistes renommées. Quelques privilèges mais aussi de nombreux devoirs rythmaient leur quotidien.

Outre l'intérêt culturel de ce livre (beaucoup de coutumes nous sont simplement expliquées) , nous sommes plongés également dans une intrigue passionnante. Tout au long de ce roman, nous sommes happés au fin fond des ruelles de Gion.