fugue Fugue de Anne Delaflotte Mehdevi

Clotilde, mère de famille nombreuse part à la recherche de sa fille qui a fugué de l'école, paniquée, elle crie tant et tant qu'elle en perd la voix ...

Autour de variations sur la fugue et la voix, l'auteur de "La relieuse du gué" (voir ancien post) nous entraîne dans une réflexion sur le métier de "mère au foyer". Est-ce une vocation, une obligation, un devoir ?

Si l'on ne se pose pas trop la question de savoir s'il est possible de devenir chanteuse lyrique tout en ne pouvant techniquement et physiquement tenir une conversation normale, on est séduit par le parcours de cette femme qui ressemble à tant d'autres et qui, un jour, décide, enfin, de prendre du temps pour elle.

Oui, elle arrête de renvoyer aux autres l'image qu'ils avaient d'elle ; oui, elle les contrarie mais n'est-ce pas salutaire pour tous ? 

J'aime beaucoup le style lent, descriptif mais prenant de cette auteure.